Affaire Karachi : la Cour de justice de la République ordonne un procès pour Balladur et Léotard

- Avec AFP

Affaire Karachi : la Cour de justice de la République ordonne un procès pour Balladur et Léotard© ERIC FEFERBERG / AFP
Edouard Balladur.

Dans une affaire de possible financement occulte de la campagne présidentielle de 1995 d'Edouard Balladur, l'ancien Premier ministre et son ex-ministre François Léotard seront jugés par la Cour de justice de la République.

La Cour de justice de la République (CJR) a décidé de juger l'ancien Premier ministre Edouard Balladur et son ex-ministre François Léotard dans le volet financier de l'affaire Karachi, selon un communiqué du procureur général François Molins ce 1er octobre.

Les deux hommes sont renvoyés pour «complicités d'abus de biens sociaux» et, pour Edouard Balladur, recel de ces délits, dans cette affaire de possible financement occulte de la campagne présidentielle de 1995 de ce dernier, via des rétrocommissions révélées par l'enquête sur l'attentat de Karachi en 2002 au Pakistan.

Détails à suivre...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»